Bernard HIRSCH, auteur du livre de contes « Yvan, le bûcheron »


Mon recueil de trois contes est sorti le 29 juin 2009. Comme je le lui avais         promis, j’ai immédiatement remis un exemplaire à Madame ROGER, institutrice de  CM1 et CM2 à l’école Jean-Daniel ROEDERER de Mittelhausbergen.


Un travail formidable...


Par petits passages, Madame ROGER a lu la première histoire... Les enfants, très attentifs, prenaient des notes... « Je voulais que la maîtresse continue à chaque fois qu’elle s’arrêtait de nous la raconter » 


Madame ROGER a préparé des travaux pour les enfants, par exemple remettre la ponctuation ou l’accentuation dans un texte. Ils ont également fait de magnifiques dessins. Dans un autre devoir ils ont dû imaginer un dialogue entre la Fée Naturella et la Fée Liseron : le résultat est incroyable ! Par la suite, les enfants ont préparé une série de 24 questions.


En voici quelques-unes avec les réponses :


- Est-ce que les personnages du livre ont un rapport avec votre vie quotidienne ?

Certains oui comme mes fils ou Patou qui était le nom du chien que j’avais quand j’étais petit, un teckel, les autres personnages sont purement imaginaires.


- Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire un livre ?

Quand j’étais petit, nous n’avions pas la télévision. Avec mes trois frères, nous partagions la même chambre, nous lisions beaucoup, nous faisions des jeux de société et j’écrivais déjà des histoires.


- Pourquoi avez-vous choisi comme fleur le liseron ?

Il m’embête, il repousse tout le temps... Je me bagarrais contre le liseron qui envahissait régulièrement mon jardin. Je me disais qu’il devait être ensorcelé. Il était comme une méchante fée qui s’enroulait autour des plantes et les étouffait. Il a été le fil directeur de mon histoire. J’ai inventé un pays, des personnages…


- Quand avez-vous écrit votre livre ?

Il est bien vieux, j’ai commencé à l’écrire fin 1987. J’y ai surtout travaillé dans les années 1990-1991 et je l’ai proposé aux éditeurs alsaciens en 1992 mais ils n’ont pas été intéressés... déçu, je l’ai jeté au fond d’un tiroir. Je ne l’ai repris qu’en 2008 en y ajoutant des morales, des suites et j’ai retenté ma chance auprès d’éditeurs parisiens.


- Pourquoi avez-vous publié un livre pour les enfants ?

Je ne me voyais pas en train d’écrire un roman policier ou de guerre... Dans un livre d’enfants on fait rêver et on peut mettre un peu de morale. A mon avis, écrire un livre pour les enfants, c’est ce qu’il y a de plus difficile.


- Pourquoi avoir mis des fées dans votre conte ?

Généralement, dans un conte, il y a des fées, des génies…ça fait plus imaginaire et extraordinaire. Il y a plus de magie. Sans les fées, on est lié par la réalité, alors qu’avec elles, tout devient  possible...


- Quel sera le titre de votre prochain livre ?

Yvan le bûcheron et il contiendra deux histoires : «Yvan et le maître sorcier » et  «Yvan émissaire du roi ». Ces deux histoires sont plus interactives entre l’auteur et le lecteur.


- Comment commence votre deuxième livre ?

Bernard nous emmène au Pays bleu mais le Maître sorcier a tout rendu noir : les lacs, la forêt…


....une magnifique expérience !


Le lundi 5 octobre, je me suis rendu dans la classe de Madame ROGER pour répondre aux questions préparées par les enfants. C’était vraiment fantastique de voir comment les enfants prenaient à cœur cette interview. Pour répondre à la question  « Comment commence votre deuxième livre ? » j’ai été obligé de lire le début de mon deuxième livre. Lucas a lu sa proposition de dialogue entre les deux fées, puis j’ai lu un deuxième passage, là où Nadine... mais... chuuut... c’est un secret !

Un autre grand travail consistait à émettre une « critique » du livre.


En voici quelques exemples :


- Il est super le livre, en un jour, j'ai lu le deuxième conte. La deuxième histoire, c'est ma préférée. Mais il manque une ou deux images, sinon, j'ai adoré!


- Ce livre est magique et dès qu'on commence on ne veut plus s'arrêter de le lire, il est très attirant. Il est super et je le conseille.


- J'ai apprécié cette histoire, pourtant je n'aime pas les contes de fée. Je trouve le livre passionnant mais je trouve qu'il y a trop de descriptions. C'est normal, comme ça dans les prochaines histoires, on ne recommence pas à tout expliquer.


- J'ai adoré ce livre, j'ai trouvé que c'était superbement bien écrit. La couverture était belle, j'ai aimé l'aventure et les personnages. Il a dû travailler dur pour ce livre, il a beaucoup d'imagination. Mais ce qui est dommage c'est qu'il y a des personnages dont on n'a pas beaucoup entendu parler.


- J'ai beaucoup aimé votre livre. Maintenant, j'ai encore envie d'en lire. Les histoires de fées et les sorcières, c'est sympa. Mais il faudrait éviter d'allonger les descriptions des personnages.


Cet après-midi s’est terminé par une merveilleuse séance de dédicace.


Je remercie très sincèrement Madame ROGER pour avoir accepté de travailler mon livre en classe, et pour ce merveilleux après-midi en compagnie des enfants.

Retour. Retour.