L’histoire que je vais vous raconter se passe bien loin d'ici, il y a très longtemps ! Derrière de hautes montagnes, il y a un royaume situé dans une immense vallée parsemée de lacs. Les hommes vivent en harmonie avec la nature. Au royaume du Pays Bleu, m'a-t-on dit, il y a encore des fées, des sorcières et des génies : des bons et quelques mauvais !


La plus jolie et la plus gentille des fées, c'est la fée Naturella : la fée de la nature ! Elle fait pousser les arbres, toutes sortes de plantes. Dans son jardin secret, la fée Naturella invente et fait pousser des fleurs : tu n'en verras jamais d'aussi belles ! La fée soigne aussi les animaux malades ou blessés... Il y a bien sûr d'autres fées, mais la plus connue, la plus aimée des hommes, c'est la fée Naturella.


Elle est écoutée, elle est respectée par les autres fées, les génies et les sorcières car c'est la plus puissante des fées : Qui maîtrise la nature, maîtrise tout ! Parfois, la fée Naturella entre dans de grosses colères, surtout lorsqu’un paysan l’appelle pour que sa récolte soit plus belle, plus abondante que cette du paysan voisin.


C’est pourquoi, la fée Naturella ne se montre plus ! Avant, elle venait dès qu’on l’appelait, mais maintenant, d’abord elle observe pour voir s’il y a urgence puis intervient en conséquence. En tout cas, je sais que grâce à la fée Naturella, les récoltes poussent abondantes, les vignes donnent de grosses et délicieuses grappes de raisins, les blés poussent gros et forts de quoi faire du bon pain...


Au Pays Bleu, jamais le peuple n’a connu la faim. Quelques fois, quand la fée Naturella le juge vraiment digne et qu’elle a vraiment une confiance totale, elle donne à un homme quelques-uns de ses secrets : C’est pour cela qu’il existe des hommes ou des femmes qui savent utiliser les plantes pour soigner et guérir des maladies.


Comme partout dans le monde il y a des sorcières, mais ici, elles ne sont pas vraiment méchantes ! Parfois, les hommes ou femmes qui sont fâchés avec quelqu'un, plutôt que d'aller au château du roi pour demander justice, vont voir une sorcière pour lui jeter un mauvais sort. C'est pour cela que parfois, sur les chemins, on rencontre des boiteux ou des bossus : c'est le sort préféré des femmes qui veulent se venger d'un homme : En le rendant laid !


Les sorcières fabriquent aussi des philtres. Ce sont des boissons magiques destinées à une personne précise : par exemple lorsqu'un homme veut qu'une femme l'aime mais qu’elle ne veut pas l'aimer, il lui fait boire un philtre d'amour. Heureusement, beaucoup de ces philtres d'amour ne marchent pas : la personne qui demande à une sorcière cette boisson magique doit avoir un amour sincère et l'être aimé doit soit être malheureux soit ne pas aimer une autre personne. Les philtres sont très délicats à concevoir, la formule doit être extrêmement précise et beaucoup des ingrédients proviennent d’animaux ou de plantes qui n’existent plus.


Enfin, ces plantes ne sont pas tout à fait perdues : La fée Naturella garde les graines de toutes les plantes. Parfois, lorsque les effets d’une plante étaient trop dangereux, la fée Naturella recueillait quelques graines pour sa réserve puis la faisait disparaître. Beaucoup de sorcières mettent alors des ingrédients ressemblants. Les effets de ces philtres étaient souvent catastrophiques.


Oh... regarde... ce drôle de nuage... on dirait un bonhomme qui vole dans les airs ! C'est un génie, sûrement le génie de la pluie. Les génies ont des tâches plus précises : il y en a un qui fait le vent, un autre fait briller le soleil pour dorer les blés et faire mûrir les fruits... Que des choses qui peuvent être utiles aux hommes. Il ne faut pas fâcher les génies, sinon...


Les mauvais génies font surtout de très mauvaises farces : faire pleuvoir dans une maison ou y mettre le feu, tarir un puis ou faire déborder une rivière, mettre des grenouilles au fond d'un lit ou des pucerons sur les rosiers... Et bien d'autres mauvais tours. Les mauvais génies sont surtout connus pour transmettre des maladies parfois terribles aux hommes.


Le Pays Bleu est un royaume prospère. Son nom vient du ciel d'un bleu sans nuage et des lacs profonds dans lesquels il se reflète. Il y a également une immense forêt : Elle couvre une grande partie du royaume. Le premier roi de ce Pays, lorsqu'il fit le tour de son royaume afin d'en fixer les frontières fut émerveillé par cette nature luxuriante parsemée de ces magnifiques lacs couleur ciel. Ému, il le baptisa Royaume du Pays Bleu ! C'est dans ce merveilleux Pays que je vous emmène aujourd'hui à la rencontre de notre personnage et de sa famille.


Nous voici dans une des clairières de l’épaisse forêt ! Tellement épaisse, que personne ne la connaît entièrement ! Personne ? Si ! Yvan la connaît... comme sa poche ! Pourquoi ? Parce qu’Yvan est bûcheron ! C'est pour bien faire son travail, qu'il a choisi d’habiter dans cette forêt.


Regardez au milieu de cette jolie clairière ! Vous voyez cette charmante petite maison en rondins ? C'est Yvan qui y habite. Il l'a construite de ses mains pour y abriter sa famille. Les rondins sont des troncs d'arbres coupés dans la forêt. Yvan est bûcheron. Oui, mais... Bûcheron du roi !


Regardons par cette fenêtre... Tout doucement pour ne pas déranger ! C'est la fenêtre de la cuisine ! Vous voyez cette belle femme qui prépare le repas ? C’est Violette, l'épouse d'Yvan.


Oh ? Quels sont ces cris, ces rires ?


Mais bien sûr ! Je ne vous ai pas encore présenté les enfants : Ce grand gaillard à la chevelure rousse qui court dans les fougères se nomme Patrice, c'est l'aîné, il a 14 ans. Patrice est déjà grand et fort pour son âge. Il aide bien son père lorsqu’il s'enfonce avec lui dans la forêt pour y couper des arbres et en faire du bois de chauffage pour le château. Le père de Patrice est bûcheron du roi ! C'est donc lui qui doit fournir en bois de chauffage le château du roi. Un grand château comme celui où habite Roland le roi du Pays Bleu qui doit son nom à la couleur...


Ah ? Je l’ai déjà dit ?


Donc, un grand château, comme celui où habite Roland, le roi du Pays Bleu, est difficile à chauffer. Même les cuisines chauffent au bois ! Pourquoi les cuisines ? Parce que dans un grand château comme celui-ci, il y vit beaucoup de monde : le roi, la reine, les enfants du roi et de la reine, il y a aussi le grand chambellan qui reçoit les ordres du roi, puis s'assure qu'ils sont correctement exécutés. Il y a les serviteurs, beaucoup de serviteurs ! Il y en a qui font le ménage dans le château, d'autres qui servent les repas et encore d'autres qui s'occupent du feu. Jamais le feu ne doit s'éteindre !


Les troubadours chantent, dansent, racontent des histoires pour amuser le roi, les écuyers s'occupent des chevaux du roi, les soldats... ben... eux... ils montent la garde du haut des remparts, surveillent les frontières, arrêtent les voleurs... encaissent les impôts... Et quand le roi est fâché avec son voisin, ben… Ils se font la guerre ! Cela fait vraiment beaucoup de monde qui a faim et qu'il faut nourrir. C'est pour cela qu'il y a des cuisines et beaucoup de cuisiniers qui préparent des plats plus raffinés les uns que les autres. Il faut beaucoup de bois pour faire cuire toute cette nourriture. Toute la journée, on entend dans les couloirs :

Du bois ! Encore du bois ! Et les serviteurs courent chercher du bois sur le gros tas de bûches.

Un tas ? Une montagne de bois ! C'est pour cela que le bûcheron du roi doit livrer du bois ! Tous les jours ! Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige... Qu'il neige ? Mais non, voyons… Quelle idée ! Cela fait bien 100 ans qu'il n'a pas neigé ! Personne ne sait pourquoi ? Non ! Personne ne sait pourquoi il ne neige plus ! Dans ce royaume, dans les royaumes voisins ou partout dans le monde, plus personne ne sait à quoi ressemble la neige... Enfin... Tous les jours, Yvan livre une à deux charrettes remplies par-dessus le bord de grosses bûches


© Bernard HIRSCH - 67206 Mittelhausbergen


Retour. Retour.